Le décrochage est considéré comme une erreur classique des pilotes débutants. Mais le calage de votre voiture peut se produire lorsque vous êtes nerveux ou distrait. Beaucoup de gens réussissent leur examen de conduite et dès qu’ils commencent à conduire seuls, ont un peu de calage. Pour faire face à une peur, il faut d’abord la comprendre. Voici ce qui cause le blocage. Votre moteur a besoin d’un certain nombre de tours pour continuer à tourner (environ 600 à 1000 tours par minute). Lorsque vous êtes à l’arrêt, votre moteur tourne à peu près à ce nombre de tours, très bien mais si vous laissez l’embrayage monter trop vite, la force de celui-ci ralentira les régimes en dessous de ce dont votre moteur a besoin pour continuer à tourner. Le moteur n’obtient pas le régime dont il a besoin, donc il coupe c’est ce que signifie “caler” une voiture. Le blocage en lui-même n’est pas un problème tant que vous savez comment y faire face rapidement et en toute sécurité. Lorsque la voiture commence à trembler, mettez votre embrayage et freinez, cela pourrait même vous sauver. Si votre moteur se coupe, mettez votre frein à main pour sécuriser la voiture. Rallumez votre moteur. En cas d’arrêt, appuyez doucement sur la pédale de frein pour commencer à ralentir votre voiture, puis appuyez sur la pédale d’embrayage pour désengager l’embrayage (sauf si vous êtes en première vitesse, auquel cas enfoncez l’embrayage puis le frein). Une fois que la voiture est à l’arrêt, appuyez de nouveau sur l’embrayage et mettez la voiture en première vitesse avant de repartir. Ces conseils peuvent vous aider à résoudre la question : Comment réussir un démarrage en côte à coup sûr ?

Conseils pratiques à suivre pour s’en sortir

Il suffit de trouver l’équilibre entre l’embrayage et l’accélérateur, supposons que vous le fassiez hors d’une voie publique. Asseyez-vous, attachez-vous et détendez-vous. Vérifiez que le frein à main est activé et que vous êtes au point mort. Démarrez le moteur. Appuyez à fond sur la pédale d’embrayage et sélectionnez la 1ère vitesse. Soulevez doucement et lentement votre pied sur l’embrayage. Lorsque les régimes chutent, vous entrez dans le « point de morsure », c’est lorsque les engrenages engagent la puissance du moteur. Lorsque le régime baisse, appliquez à nouveau une pression sur l’embrayage, le régime augmente. Répétez jusqu’à ce que vous soyez à l’aise pour trouver le point de morsure. Vous pouvez expérimenter avec un petit accélérateur pour ne pas caler. Trouver le point de morsure et atteindre le point de conduite avec le frein à main à l’arrière de la voiture plonge légèrement. Lorsque vous êtes confiant, essayez la séquence complète. Vérifiez le frein à main, puis mettez le moteur en marche. Appuyez sur l’embrayage pour engager la 1ère vitesse. Trouvez lentement le point de morsure, augmentez doucement le régime pour compenser l’engagement des rapports (il s’agit également d’écouter le moteur, toutes les voitures n’ont pas de compte-tours et il n’est pas bon de se concentrer dessus. Vous devez être conscient de ce qui se passe autour. Relâchez le frein à main et accélérez doucement et vous devriez partir. Une fois satisfait de cela, vous pouvez travailler sur différentes combinaisons, frein à pied au lieu de frein à main pour les situations de démarrage arrêt encombrées et démarrage en côte de la même séquence.